Libellés

Anges et démons - Dan Brown




  • Titre original ; angels and demons
  • Nom de l’auteur : Dan Brown.
  • Nom de l'éditeur : Livre de poche
  • Nombre de pages : 713.
  • Date de la première publication : 2000.
  • Genre :  Policier


Mon avis sur les personnages :  

Cette fois, je ne vais pas beaucoup m’attarder sur les personnages. A mon gout, ils ne sont pas très développés, mais ce n'est en aucun cas une reproche. Pour une fois qu'on a la chance de tomber sous le charme de l’intrigue et non de personnages quasiment parfaits. 

Durant ma lecture, j'ai été éprise les connaissances encyclopédiques de monsieur Longdon,  que je respecte pour. Mais, sa  lâcheté aux grands moments a pesé contre. 

Vittoria, La femme « parfaite », faisait également preuve de connaissances époustouflantes dans le domaine scientifique. Mais elle m’a laissé de marbre.

Par contre c’est le Camerlingue Vantresca qui m’a trop déçu mais au même temps  m’a donné à réfléchir sur beaucoup de chose. La fin tragique qu’il a connu, et comment il en était arrivé là.

En dernier, je tiens à rendre hommage au commandant Olivetti que je respecte énormément. Cet homme était un grand, néanmoins l’auteur l’a fait mourir telle une mouche, quand on a découvert sa dépouille, moi j’avais les larmes aux yeux, on en a plus reparlé alors qu’Il valait bien plus.

Mon avis sur le livre :

J’ai jamais été Roman policier, mais celui là, avec son intrigue de géni m'a étrangement plu. Il se dévore très rapidement en dépit de ces 700 pages.
A priori l’histoire parait «  intéressante », tout le monde est attiré par les mots du genre: " Illuminati ", " franc maçons ", " théorie du complot " ... une fois que l’on commence sa lecture on se fait plaisir à découvrir pas mal de monuments historiques, d’ouvres d’arts, mais surtout on découvre des « faits » historiques.  Personnellement je n’ai pas fait de recherches sur les « vérités » dévoilées par Brown sur les illuminati, leur origine , le chemin de l’illumination et autres.  Je me suis contenté de le lire comme un simple polar qui laisse en effet le lecteur sans haleine. 

Ce sont surtout les innombrables retournements de situations inattendus, le décryptage des signes et la recherche des jalons de la voie de l’illumination qui nous maintiennent accroché à ce livre.   
( éminent spoil à la fin. )

Malheureusement c’est les fins qui comptent, et ça m'attriste vraiment triste, car par moment j’avais beaucoup de mal à me séparer de ce livre tellement j’y étais absorbée.  Je l’avais élu comme un de mes livres préférés… jusqu’à ce que j’arrive au dernier retournement … Pour tout dire, si le directeur du CERN était réellement dernière tout cela, ça aurait été parfait. Le fait que ce soit la camerlingue m’a bousillé tout le bouquin.