Libellés

A découvert - Hralan Coben

Titre complet de l’œuvre : A découvert
Titre Original :
Shelter
Nom de l’auteur : Harlan Coben
Nom de l’éditeur : Fleuve Noir
Date de la première publication : 2011
Genre : Policier




C'est de mon deuxième Coben que je vais vous parler aujourd'hui c:
Mon premier qui était : Ne le dis à personne, m'avait assez plu sans pour autant me marquer. Vous allez voir en lisant ma modeste chronique que fut l'impression que m'a laissé celui là.
Le nom Coben se faisait énormément entendre dernièrement, j'ai donc voulu lui découvrir un autre titre. D'autant plus que j'ai lu quelque part, que l'un de ses personnages principaux était un ado, chose qui me convenait parfaitement, étant grande adpete de ce genre de livres.
Donc j'ai téléchargé “ À découvert ” le premier tome de la trilogie Bolitar ( le nom du personnage principal ) et commencé sa lecture.


Mon avis :
J'avais accroché dès les premières pages, le style de l'auteur est très fluide ( c'est naturel, ça reste une traduction  )
On s'ennuie absolument pas, l'on sent aucunement les pages défiler. En plus, parfois j'avais beaucoup du mal à contenir mon rire, tant certaines scènes étaient marrantes.
Certains personnages sont très attachants, tel que Emma et surtout l'adorable Spoon avec son hyperactivité, son interminable blabla, son physique tout mignon .. Et ayant moi même une connaissance assez proche que j'appelle “Spoon” découvrir ce personnage m'a fait beaucoup rire. Il avait décroché le titre de personnage favoris très facilement celui là.


Ça avait été une lecture très reposante pour moi, parfaite pour se changer les idées. Assez enrichissante également, car l'auteur a fait des " Tisiphone abeona "  un élément très important, et personnellement je ne connaissais pas, quand j'avais fait des recherches dessus j'ai été impressionnée par la beauté des ses papillons.
 
Tisiphone abeona


Sauf que ( et la je commence à citer les points négatifs ) pour un Thriller, franchement … C'est à prendre avec des pincettes, parce que la plupart du temps, la base du triller manquait : le suspense. Le déroulement des évènements n'est pas difficile à deviner. Et la seule scène qui a causé une poussé d'adrénaline chez moi, que j'espérais vraiment voir finir avec un mort s'est malheureusement vite tassée, et tout était rentré dans l'ordre. chez moi, voir un caractère important mourir, propulse mon estime pour l'auteur. Coben avait raté une énorme chance d'impressionner ses lecteurs.
Ce que je peux également reprocher à monsieur Harlan, c'est les scènes et répliques incroyablement clichés semés un peu partout dans le livre, ça donnait l'impression que l'écriture était limite bâclée.
Au final, comme il est pas inhabituel pour moi de ne pas apprécier le personnage principal, ce fut le cas pour Mickey Bolitar. Je n'ai pas grand chose contre lui en fait, c'est vraiment un gars bien, mais il a pas su me charmer, chose qui est dommage.
Or, Coben, je vous tire chapeau sur un point, votre personnage d'ambulancier aux cheveux vénitiens, aux yeux verts, constitue la figure virtuelle la plus réaliste que mon imagination a pu concevoir, et soit dit en passant, la plus EFFRAYANTE (je me surprends a l'imaginer dans le noir, et à avoir la trouille… Ouais. Ouais.)
En deux lignes vous avez incarner un personnage qui frôle le réel.

Tisiphone abeona



 En conclusion, mes chèr(e)s si vous êtes à court de titres, en voilà un bon, par contre si vous avez déjà votre petite liste pour le mois, ou la semaine, inutile de la modifier pour celui là, il peut attendre un autre beau jour, vous ne ratez pas grand chose :))